Titulaire d’un baccalauréat en génie chimique de l’Université du Nouveau-Brunswick, Benjamin Slaney participe à des projets de validations technologiques pour la gestion des eaux pluviales.